Vous trouverez ci-dessous des informations regroupées en thématique pour mieux soigner, nourrir et éduquer votre animal de compagnie.

Questions fréquentes

  • Puce électronique ou tatouage ?

    La puce électronique ou le tatouage permettent d’identifier votre animal et de l’enregistrer. Légalement, lorsque vous adoptez un animal, vous êtes obligé de le faire pucer ou tatouer afin qu'il soit enregistré à l'I-CAD (Identification des Carnivores Domestiques).

    La puce électronique

    Elle a la taille d’un grain de riz. Indolore et facile à implanter, elle permet de retrouver toutes les informations concernant votre animal de compagnie (chien, chat) à l’aide d’un lecteur de puce. Aucune anesthésie n’est nécessaire. Enfin, si vous voyagez en Europe, la puce est obligatoire (à l’exception des animaux ayant été tatoué avant 2011).

    Le tatouage

    Rapide à réaliser, le tatouage s’inscrit à l’aide d’un dermographe et se fait généralement dans l’une des oreilles du chien. L’avantage du tatouage est qu’il est facilement repérable, il permet donc d’éviter toute tentative ou envie de vol. En revanche, il est possible que le tatouage s’efface au fil des années et qu’il soit nécessaire de le refaire faire. Il peut également être facilement falsifiable en cas de vol de l’animal. A savoir aussi que le tatouage se fait sous anesthésie générale car considéré comme trop douloureux pour l'animal.

  • Quels sont les recommandations avant une chirurgie ?

    De manière générale lorsqu'une chirurgie nécessite une anesthésie générale, votre animal doit être à jeûn 12 heures avant l’opération. En effet, sous l’effet de l’anesthésie, votre animal peut régurgiter les aliments, ce qui pourrait être dangereux. Cependant vous pouvez lui laisser sa gamelle d'eau à disposition.

    Souvent, le vétérinaire opère le matin afin de surveiller le réveil de votre animal.

  • Quels sont les recommandations après une chirurgie ?

    Les rendez-vous pour les sorties s'effectuent généralement à partir de 16h. Nous vous reçevons en consultation afin de vous expliquer les traitements nécessaires.

    De retour à la maison c’est ensuite à vous de le surveiller. Le soir de l'anesthésie, garder votre animal au chaud et surtout au calme. Eviter les courants d'air. Votre animal pourra se réalimenter et se réhydrater progresivement. Dans la majorité des cas il faudra attendre un réveil complet afin de l'autoriser à boire ou à manger.

    S’il y a une plaie, assurez-vous qu’elle ne s’infecte pas et nettoyez là en respectant les recommandations données lors de la consultation de sortie.

    Votre animal doit se sentir apaisé et rassuré. Assurez-vous qu’il ne soit pas seul trop longtemps dans les jours suivants l’opération.

    Le port d’une collerette peut être nécessaire pendant quelque temps, notamment s’il y a des points de suture. Votre animal sera alors un peu perdu et pourra avoir des difficultés à boire ou à manger. Etre avec lui permettra de le surveiller, de l’apaiser, et de veiller à l’évolution de sa santé.

  • Les friandises pour animaux, comment les utiliser, lesquelles choisir ?

    A la maison vous pouvez donner en faible quantité la plupart des aliments contenus dans nos assiettes : cube de fromage, un dé de viande, une rondelle de saucisse, un morceau de pomme ou de mandarine.

    Certains déchets sont beaucoup trop gras et parfois dangereux pour le transit comme les peaux de saucisson qui peuvent engendrer des occlusions intestinales. Aussi, les sucres et sucreries ne sont pas non plus adaptés à nos animaux : ils sont sources d’obésité et de diabète.

    Attention, il ne faut jamais donner à un animal du chocolat, des oignons, de l’ail, du raisin (frais ou sec) ni de l’avocat : ces aliments sont toxiques.

Chiens

  • Quand-est ce je peux stériliser mon animal ?

    Les stérilisations de convenance sont réalisées à partir de 6 mois. Pour les chiennes qui ont déjà eu leurs chaleurs, il est préférable d'attendre 3 mois après les précedentes chaleurs pour éviter les perturbations hormonales notamment liées aux grossesses nerveuses.

  • Pourquoi vacciner mon chien ?

    Un vaccin contient des virus, des bactéries, des parasites ou des toxines modifiés (les antigènes). Lorsqu’ils sont injectés à un animal en bonne santé, ses défenses immunitaires vont fabriquer des anticorps qui l’empêchent d’être malade s’il est en contact (ultérieurement) avec ce virus, cette bactérie, ce parasite ou cette toxine.

  • Quelles maladies sont couvertes par les vaccins ?

    On peut vacciner le chien contre la rage, la maladie de Carré (atteinte du cerveau et des nerfs), l’hépatite de Rubarth (atteinte du foie), les leptospiroses (foie et reins), le virus et la bactérie responsables de la Toux de Chenil (bronchopneumonie), la maladie de Lyme (arthrite), la piroplasmose (destruction des globules rouges), le tétanos, l’herpès génital (avortement, mortalité des chiots).

    Certaines sont très graves pour l’animal et son entourage (la rage) ; d’autres ne concernent que la chienne au moment de la reproduction (herpès virus).
    Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, Leptospiroses sont très fréquentes, et l’animal se contamine au contact d’autres animaux ou par des microbes ramenés sous les semelles du maître.
    Maladie de Lyme et Piroplasmose sont transmises par les tiques, alors que le tétanos nécessite des contacts fréquents avec les chevaux.
    Enfin, la Toux de Chenil concerne essentiellement les animaux qui vivent en collectivité (refuge, animalerie, meute, chenil pendant les vacances). Certaines sont toujours mortelles, d’autres nécessitent un traitement d’urgence long et lourd. Parfois quelques semaines d’antibiotiques suffisent.

  • Comment vacciner mon chien pour bien le protéger ?

    La protection nécessite 2 injections la première année (parfois 3), puis un rappel chaque année. L’injection du vaccin sous la peau est peu douloureuse, et très rares sont les effets secondaires, hormis parfois une petite baisse d’appétit et de tonus pendant 24h. La vaccination est pratiquée par un vétérinaire, qui procédera à un examen clinique complet de l’animal.
    Cette consultation annuelle est aussi l’occasion de faire un bilan de santé complet de l’animal, et de proposer des mesures de prévention pour garder le chien en pleine forme jusqu'au contrôle suivant.

Chats

  • A quel âge faire stériliser ou castrer son chat ?

    Les stérilisations de convenance sont réalisées à partir de 6 mois. Chez la femelle, la stérilisation se pratique généralement avant la puberté (les premières chaleurs) et il de préférence avant qu'elle ait eu une portée. À savoir aussi que l'intervention peut être réalisée tout au long de la vie du chat.

  • Quels sont les avantages de la castration ?

    La castration évite en premier lieu la surpopulation de chat. Cela permet également au chat de vivre une vie plus longue et plus saine. Enfin si la castration est pratiquée suffisamment tôt, cela évite le développement des comportements territoriaux de marquage (jets d'urine, griffades).

  • Quels sont les intérêts de la stérilisation ?

    La stérilisation présente de nombreux avantages pour la santé de la chatte, notamment les risques de tumeurs mammaires. On peut également avoir comme effets bénéfiques la limitation de l’agressivité et du marquage urinaire.

  • Pourquoi vacciner mon chat ?

    Un vaccin est fabriqué à partir de microbes modifiés (les antigènes). Une fois administré dans l’organisme, les défenses immunitaires du chat vont fabriquer des anticorps qui l’empêcheront de tomber malade s’il est en contact avec ces antigènes : virus ou bactérie.

  • Quelles maladies sont couvertes par les vaccins ?

    On peut vacciner le chat contre la rage, la chlamydiose, l’herpès et le calicivirus responsables de coryza (infection des sinus et des poumons), le typhus (gastroentérite), la leucose féline. D’autres vaccins (péritonite infectieuse …) devraient être disponibles d’ici quelques années.

    La vaccination est une assurance contre une maladie. On ne sait pas toujours s’il va en souffrir, mais prévenir vaut toujours mieux que guérir (ou essayer de guérir).
    Certaines sont très graves pour l’animal et son entourage (la rage) ; coryza et typhus sont très fréquents, très résistants, et le chat peut se contaminer au contact d’autres chats, ou par le virus ramené sous vos semelles.
    La leucose, responsable de destructions des défenses immunitaires et de tumeur des globules blancs du sang et des ganglions lymphatiques, se transmet par contacts répétés, léchages, griffures et morsures d’un animal porteur à vie du virus.
    Certaines de ces maladies sont toujours mortelles, d’autres nécessitent un traitement d’urgence long et lourd. Parfois quelques semaines d’antibiotiques suffisent.

  • Comment vacciner mon chat pour bien le protéger ?

    La première année, la vaccination se fait en 2 injections (parfois 3) dès 6 semaines. Les années suivantes, une seule administration suffit. L’injection du vaccin sous la peau est presque indolore. Le chat en est peu dérangé, hormis parfois une petite baisse d’appétit et de tonus pendant 24 h. La vaccination est pratiquée par un vétérinaire, qui procédera à un examen clinique complet de l’animal.
    Cette consultation annuelle est aussi l’occasion de faire un bilan de santé du chat, et de prévoir des mesures de prévention pour garder l’animal en pleine forme jusqu'au rappel suivant.
    Pour que la vaccination soit utile, les défenses immunitaires de votre animal doivent être efficaces.
    Il est donc nécessaire d’attendre au moins une semaine après une intervention chirurgicale ou après une maladie pour vacciner votre chat.

Envoyez-nous vos questions

Des questions concernant l'alimentation, l'hygiène ou la santé de votre compagnon ?
N'hésitez pas à nous demander des conseils à l'email ci-dessous, nous ajouterons les réponses aux questions les plus demandées.

cabinet@pattesetcompagnie.com

Pour des conseils personnalisés autour du confort et de la santé de vos animaux nous restons à votre disposition au cabinet.

  • Contactez-nous pour prendre rendez-vous

    Le cabinet est ouvert de 9h-12h et 14h-18h le lundi, mardi, jeudi et vendredi
    et de 9h à 12h le mercredi et samedi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, afin de vous proposer une meilleure expérience.